1933 / 2015 : 83 ANS DE PASSION !

1933 : Georges Fugier, pilote de la Grande Guerre, fonde avec un groupe de sportifs valentinois « Les Ailes Rhôdaniennes - Aéroclub de Valence ». Sans grandes ressources financières, mais avec la foi des conquérants, cette équipe organise la fabrication de 2 planeurs monoplaces Avia IIA.
Premier moniteur, Georges Fugier part à la recherche d'un terrain favorable. La plaine est large, mais il faut trouver un endroit libéré des cultures, horizontal et plat, dégagé d'arbres. Son choix se porte sur un terrain de la Trésorerie, où existait un ancien champ de courses hippiques. Au fil des ans, les élèves deviennent plus nombreux, leurs compétences se développent. Le club acquiert un Hanriot, puis un Caudron C60. Georges Fugier forme les âmes et les pilotes. Les années qui précèdent 1939, avec l'aviation populaire, voient l'épanouissement de notre association. La guerre vient bouleverser cette belle harmonie. Le terrain devient base de la Lutfwaffe, d'où partiront vraisemblablement les tristement célèbres planeurs du massacre de Vassieux.

En 1945, il ne reste quasi rien. Une nouvelle équipe, parmi lesquels Jean Fraysse et M. Cheyssière, s'attelle à la reconstruction du club.
Un peu plus tard, le ministre des sports (SFASA) affecte au club un Stampe et 3 planeurs. Les jeunes reviennent nombreux, les heures de vol et les brevets se multiplient au sein de Club. Des subventions de l'état, du conseil général viennent à point prouver l'intérêt que présente pour la nation cette pépinière de pilotes commerciaux et militaires. Pépinière dont le coût de formation pour l'Etat est infiniment moindre que par la filière militaire ou civile. Le club s'enrichit ainsi d'appareils modernes multiplaces, équipés de moyens modernes de navigation.

Nous voilà en 1956 : le club dispose de moyens importants. Il est dirigé entre autres par MM. les Docteurs Boyer et Lafaye de Michaux.
Baptême du premier Jodel « Ville de Valence ».

1957 : M. Verrue, nouveau moniteur. Apparaissent les premières contraintes pour le survol de Valence : 600 m minimum.

1958 : Le club est à la troisième place des clubs régionaux. M. Pavailler est président, Lucien Vanot instructeur. L'altitude mini sur Valence passe à 1 000 m.

1959 : Un nouvel hangar est construit grâce au concours des bases Aérienne. M. Boussageon s'occupe du montage, M. Cartron est chef-pilote.

1960 : L'heure de vol (HdV) coûte 5 800 francs sur Stampe, 2 500 sur BB Jodel. La treuillée pour planeurs 250 F.

1961 : Achat d'un Wassmer Ambassadeur. En fin d'année, une séparation des responsabilités Vol Moteur et Vol à Voile est décidée.

1962 : Les services de l'Aviation légère accordent au club un remorqueur Morane 155. La course Paris-Cannes fait escale à Valence. Les Bases Aériennes affectent un hangar métallique pour les planeurs.

1963 : Implantation à l'Est des installations d'une piste planeur. Signature d'une convention de vol avec l'Armée.

1964 : 182 membres, 33 élèves. Acquisition d'un Fournier RF3. Reconduction de la convention avec l'Armée.

1965 : 192 membres, 40 élèves. Meeting le 23 mai. Nouveau plan de masse de l'aéroport.

1966 : Acquisition d'un Baladou Wassmer. 1 714 HdV avions et 2 059 heures de planeurs.

1968 : Un Rallye 880 remplace le BB Jodel.

1969 : M. Genty, moniteur adjoint bénévole. La CCI entreprend les travaux d'aménagement de la piste.

1970 : Le Rallye est détruit au Lautaret, sans dommages pour les passagers. Le Chalet-Bar est rasé pour laisser place aux soutes à essence. Il est remplacé par un club-house en dur. Activité interdite durant la construction de la piste en dur. M. Pavailler quitte la présidence, remplacé par M. Boussageon.

1971 : Du fait de la fermeture du terrain, l'activité chute considérablement, les avions et planeurs sont dispatchés à Romans et Montélimar. C'est là que sont détruits le remorqueur et le planeur école, tout deux flambant neufs. Le 26 juin, M. Boussageon inaugure le nouveau Club-House, en présence du Maire et du Préfet. Il démissionne le 26 Novembre au bénéfice de Jean Collombet, qui commande aussitôt un Robin Dauphin 2+2.

1972 : Ce Dauphin est détruit dans l'incendie de l'usine, 3 jours avant sa livraison... Il faut attendre juillet pour qu'un nouvel appareil soit construit. M. Genty assure le monitage et la fonction de chef-pilote, secondé par M. Chapuis qui vient de passer sa qualif moniteur. Les tensions s'aggravent entre vol moteur et vol à voile. Il est décidé de séparer les activités.

1973 : Une commission se réunit 4 fois pour étudier cette séparation. Les modalités sont soumises en A.G.E le 29 mai. La section Vol à Voile dépose ses statuts en préfecture et fonde en Août 1973 le « Centre Aéronautique du Valentinois ». Jacqueline Ducoin en est La Présidente.

1974 : La gérante du Bar est concédée à Josiane Hannotte.

1976 : Décision de l'achat d'un DR400/140 BXVE et rétablissement des finances. François Audureau, moniteur bénévole, apporte son sourire et son dévouement. 920 HdV.

1977 : 979 HdV. Lucien Vanot est Chef-pilote, assisté de MM. Peyrard et Bueresi. Mise en place par le district du cheminement d'accès à la piste.

1978 : En octobre, décès accidentel de François Audureau à Montélimar.

1979 : Arrivée de M. Roger Baud, commandant de l'Aérodrome, comme moniteur bénévole. 710 HdV.

1980 : Achat du Robin GCAT. 531 HdV. On décide de faire un meeting en 81.

1981 : Meeting prévu le 31 mai : réussite totale, grâce au travail d'une équipe conduite par MM. Borg, Baud, Belloc.

1982 : Nette remontée des HdV à 1 082. Achat du PA28 BVOI mais casse de VE dans un champ près de St Etienne. Il sera remonté sous l'immatriculation actuelle GABE. Un Broussard pour exposition statique nous est attribué par l'Armée de l'Air.

1983 : Jean Collombet cède sa place de président à JJ Baud et devient Président d'Honneur. Belle réussite de la journée Portes Ouvertes.

1984 : Explosion des heures de vol à 1 680. Le Bureau décide de l'achat d'un DR 340, B-RFN, et se sépare du C150 B-PEC. Gilles Mercoyrol remplace R. Plisson à l'instruction.

1985 : Jean Rouyer succède à JJ Baud à la Présidence, et A. Boyer à G. Mercoyrol à l'instruction. Vente du PA 28. Meeting National de l'Air organisé par l'Armée de l'Air et l'Aéro-club. Réussite totale grâce au travail des bénévoles. En fin d'année, J. Rouyer démissionne et est remplacé par J. Deloche.

1986 : Alain Boyer s'en va et n'est pas remplacé. Achat d'un Robin ATL GFSG en remplacement du GCAT. P. Belloc, qui assure l'instruction, participe au Championnat du Monde de précision en Pologne, sur le GABE. Il fera d'ailleurs le retour sans escale Lodz-Valence, soit environ 1 600 km .... ! 878 HdV.

1987 : Progression des heures de vol, grâce à l'ATL : 1 315 heures. PY Picardat, pur produit du club, devient instructeur. Décès accidentel de J. Rouyer dans le Vercors en juillet.

1988 : 1 575 heures de vol, demi-succès de la journée Portes Ouvertes.

1989 : Achat du B-VOP en échange du Robin B-RFN. Réussite totale de la journée Portes Ouvertes, grâce à la présence de 2 « Mirage F1 » d'Orange.

1990 : Président Jacques Deloche, Vice président : Jean-Paul Hilaire, Trésorier : Pierre Fourel, Modification des statuts et du règlement intérieur.

1991 : R. Orfila devient vice-président Technique. Baisse de 10 % des HdV à 1 250 heures. Momentanément plus d'instructeurs ni de mécanicien pour l'entretien courant. Le restaurant est fermé depuis le 31 décembre dernier.

1992 : Situation triste et morose : 953 HdV. Bar/restaurant toujours fermé et pas d'instructeurs. Le BE est remis à neuf à Beaune : entoilage, peinture, et sellerie.

1993 : Les HdV remontent de 25% : 1 194 au lieu de 953. Le bilan financier redevient excédentaire à 63 000 F. Achat chez Robin du DR400/108 F-GAEZ.

1994 : Stabilité des HdV à 1 024 contre 1 194. Nous recrutons 2 instructeurs bénévoles : PY Picardat et S. Jaloustre. Bilan positif et bureau ainsi constitué : Président : Jacques Deloche, Vice-président adm : Bernard Frugier, Vice-président Technique : Roland Orfila, Trésorier : Pierre Fourel, Secrétaire : Claude Rinck, Comptable : Roland Bourriaux.

1995 : Malgré une conjoncture difficile, progression significative des heures de vol : 1 275 au lieu de 1 204.

1996 : La conjoncture n'est pas bonne : les HdV chutent à 901 heures dont 387 d'instruction. Le Bar-restaurant est ouvert avec Gisèle Gémard comme gérante.

1997 : Jacques Deloche ne souhaitant pas se représenter, est remplacé à la présidence par Roland Orfila, Bernard Frugier devenant secrétaire et Pierre Fourel restant trésorier. Les HdV remontent à 1 163, dont 566 de double-commande.

1998 : Les heures de vols continuent de monter à 1 205. Projet d'achat d'un quatrième avion pour soulager le F-GAEZ qui fait près de 600 heures en école.

1999 : L'année est satisfaisante, les HdV continuent leur progression à 1 244 dont 677 en DC, toujours avec 3 avions. 109 membres dont une vingtaine d'élèves. Réfection du hangar en juillet pour un coût de 190 000 F, pris sur la trésorerie du club.

2000 : Dernière année du millénaire avec 1 383 HdV dont 769 en double commande. Le quatrième avion est attendu avec impatience.... il arrive en juillet, s'appelle F-GLRO, c'est un DR400/120 entièrement refait d'une valeur de 550 000 F, financé sur trésorerie et par prêt sur 7 ans. Départ de l'instructeur Marc Badek remplacé par Philippe Gontard, remplacé à son tour par Thierry Malosse.

2001 : 1 479 HdV rénovation totale de l'EZ à Montélimar. Remplacement de Thierry Malosse parti au SEFA de Biscarosse par Marc Moll. La CCI décide de se retirer du syndicat mixte gérant l'Aéroport le 31/12/2001, mettant en péril sa survie.

2002 : M. Le préfet proroge le syndicat mixte jusqu'au 31 décembre 2002. 1 409 HdV au lieu de 1 479.

2003 : 109 membres inscrits. 1 543 heures totales dont 790 en DC. Le président de l'Union Régionale 11, Paul Bomel, a effectué des baptêmes voltige pour les brevetés de l'année précédente. Meeting aérien de l'ALAT le 18 mai. Le 14 et 15 juin, rallye aérien de l'union Régionale 10, à charge pour nous de leur organiser l'accueil, l'accompagnement des commissaires et la peinture d'un « porte-avion » sur la piste. Benoit Perera, expert-comptable et élève, est désigné vérificateur aux comptes, Jean Harter étant le secrétaire.

2004 : À l'assemblée générale du 12 mars, Christian Vanduynslager (défense aérienne du territoire) fait un exposé sur la mission des forces armées concernant la surveillance des Zones d'Interdiction Temporaire, et sur les procédures à l'encontre des pilotes en infraction. Légère baisse des heures à 1 522 contre 1 543.

2005 : Les heures baissent à 1 281, en partie à cause d'une baisse importante du nombre d'élèves. Gisèle Gémard démissionne de la gérance du Bar-Restaurant pour raison de santé. Elle est remplacée par Jean-Luc Gossard, qui tient déjà un bar-restaurant à Chabeuil.

2006 : Ce bail n'est pas renouvelé avec M. Gossard, qui est remplacé le 14 décembre par Nicolas Vinson. Le secrétaire Jean Harter « démissionne », suite à un différent avec le président, et est remplacé à ce poste par Henri-Jacques Miné. 91 membres, 1 263 HdV.

2007 : 1 450 HdV dont 837 de double. 84 membres. Forte activité des élèves pilotes, grande disponibilité des avions, et possibilité de faire de l'essence entre le samedi midi et le lundi matin.

2008 : Début d'année marqué par le décès subit de notre ami et vérificateur des comptes Benoit Perera, qui ne sera pas remplacé à ce poste. D'importants travaux sont prévus pour la rénovation de l'Aéroport. La durée de réfection de la piste sera de 2 mois, en janvier/ février 2010. Notre hangar va être cédé à AEROTEC, en compensation de quoi nous aurons la jouissance d'un hangar neuf, de surface égale, qui sera situé à l'emplacement du « Broussard », 84 membres, 1 303 HdV dont 720 de double commande.

2009 : Le Conseil Général de la Drôme et la chambre de Commerce assurent la gestion de l'Aéroport. Aucune convention d'occupation des bâtiments de l'Aéro-club n'ayant été signée à l'époque entre le club et la CCI, le CG souhaite régulariser cette situation. Un protocole d'accord transactionnel est en cours, suivi par Me Anceau, notre avocat. Notre restaurant est de nouveau fermé, le gérant ayant été mis en liquidation judiciaire. 79 membres, pour un nombre d'heures de 1 342, dont 686 en DC. Révision Générale moteur pour le PA28, notre trésorerie nous permet de faire face à cette dépense.

2010 : Changement au bureau, où Henri-Jacques Miné laisse sa place à David Gissien au poste de secrétaire. Diminution des heures de vol à 1 229 avec 78 membres actifs. Des travaux d'entretien vont être effectués au Bar-restaurant, toujours fermé. Une convention BIA est signée avec l'Institut Notre-Dame à Valence. Jacques Diter, contrôleur aérien et membre de club nous rejoint et va organiser des cours d'anglais aéronautique.

2011 : Après moults tractations avec le Conseil Général, un protocole d'accord pour une convention d'occupation a été signé. La durée de cette convention passe de 10 à 25 ans. Nous avons intégré le nouveau hangar, plus fonctionnel, plus clair et plus confortable. La convention Brevet d'Initiation Aéronautique avec l'IND Valence est reconduite pour une trentaine d'élèves de seconde, encadrée par Michel Ramadier, professeur dans cet établissement. Le jour le plus long n'a pas lieu, les réservations étant insuffisantes. L'année se termine sur 1 451 heures de vol, dont 714 en DC.

2012 : Depuis Mars 2012, Jacques Diter est instructeur bénévole à l'Aéroclub. En juillet 2012, meeting sur la plate-forme de Valence, organisé conjointement par le GAM-STAT et la Fédération Française Aéronautique. L'aéro-club prend une part active à cette manifestation qui est une belle réussite. 1 639 heures de vol, dont 849 de DC.

2013 : Il a été décidé mi-2012 d'organiser un meeting à l'été 2013, pour commémorer les 80 ans de l'aéro-club. Un grand merci d'abord à tous les membres qui ont versé une souscription meeting, permettant de financer les avances versées aux différents prestataires. Le meeting se déroule le 7 juillet, sous un beau soleil chaud et sans vent. Le spectacle est de qualité, le public nombreux pour assister aux évolutions, entre autres faits marquants, d'un Rafale et bien sûr de la toujours exceptionnelle Patrouille de France. Bref, belle journée avec un public nombreux et enthousiaste. Election annuelle du bureau par le conseil d'Administration, après le meeting, pour des raisons de logistique et d'emploi du temps. Chose faite le 22 septembre, où l'on assiste à une refonte totale de ce bureau, à savoir : Président : Jean-Marc Monteil, Trésorier : Philippe Rochebloine, Secrétaire : François Menegoz. Gros frais en fin d'année : RG moteur pour l'EZ et le BE, et réparation du moteur RO due à une usure prématurée. Toujours en fin d'année, mise en place du nouveau logiciel Openflyers, qui assure la gestion comptable, la gestion des vols et la réservation ; un gros effort de convivialité et de rétablissement de « l'esprit club » est entrepris par le nouveau Bureau. Chacun est invité à y contribuer !

La suite de cette histoire est à écrire dans les 10 ans qui viennent ....

Index Plan du site Baptêmes de l'air Bons-cadeaux L'aéroclub Les avions Apprendre à voler Restaurant Le Mermoz Espace membres Mentions légales Plan du site    © Aéroclub de Valence 2015 - 2019